Les Mille Saveurs du Mole

 

On raconte qu’il existe plus de 300 variétés de mole, presque autant que de plats dans le grimoire de la cuisine mexicaine. Ce circuit gastronomique passe par les états de Tlaxcala, Puebla, et Oaxaca, trois destinations qui concourent pour s’attribuer la primauté de la création de ce plat d’exception. Le périple comprend une petite dégustation dans les meilleurs restaurants, des balades à travers les paysages naturels les plus époustouflants ainsi qu’une visite des sites archéologiques d’Oaxaca. Il suffit pour cela de s’armer d’une fourchette (ou d’une cuillère pour les plus affamés) et d’une paire d’yeux reposés pour admirer le paysage en chemin.

Destinations qui composent la route

Ville de Mexico

 

SAN PEDRO ATOCPAN

 
       

Pour la plupart des gens, la ville de Mexico est non seulement une fin en soi mais, vue sous un autre angle, elle est aussi un point de départ. En effet, on peut  entamer, depuis la ville de Mexico, n’importe quel circuit, qu’il soit gastronomique, archéologique ou architectural, etc. La capitale peut également faire office de point de chute lorsque l’on songe à entreprendre des périples plus longs à travers tout le pays. Inutile de dire que cette mégalopole offre de quoi satisfaire tous les goûts; il suffit pour cela de maîtriser la boussole pour ne pas se perdre ou au contraire pour se perdre comme il se doit.

 

Milpa Alta est un des arrondissements de la Ville de Mexico qui a le mieux su conserver son ambiance de village et ses traditions. C’est là que se situe San Pedro Atocpan, la Mecque du Mole et du cactus. Ses habitants ont réussi l’exploit de décliner en une kyrielle de variantes toutes plus exquises les unes que les autres cette recette originelle en combinant les ingrédients dans le respect d’un secret farouchement gardé. Pour y goûter, il n’est nul besoin de quitter Mexico; il suffit pour cela de se rendre à Atocpan pour avoir l’impression d’être hors de la grande ville.

 

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

 

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

 

TLAXCALA

 

PUEBLA

 

Dans la discrétion de la capitale de l’état de Tlaxcala, les voyageurs peuvent se délecter d’une atmosphère colonial paisible et d’une gastronomie qui a su prendre ce que la terre a de meilleur: maïs, cactus, tomate verte et épices de la région se mêlent et se déclinent en une série de plats qui composent un grimoire de recettes de cuisine mexicaine: œufs de fourmis, champignon de maïs, mixiotes, viande effilochée très relevée cuite dans des feuilles de bananiers, méchoui de mouton, quesadillas, galettes de maïs fourrées de fromage fondu, sans oublier le mole pour les jours de fête, le tout accompagné de tortillas, galettes de maïs fraîchement cuites.

 

Entre constructions coloniales, hôtels boutique et églises, Puebla vivre au rythme de sa vie culturelle, artistique et commerciale. Le berceau du mole (du moins de l’un des nombreux moles) offre au visiteur une  multitude de restaurants où goûter, outre les incomparables piments fourrés nappés de sauce aux noix (l’autre spécialité de la ville). Il ne faut surtout pas quitter la ville sans avoir vu le Quartier de l’Artiste, les ateliers, les boutiques et les restaurants de Contenair City, à Cholula et bien sûr, l’ancien Couvent de Santa Rosa.

 

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

 

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

 
       

OAXACA

 

MONTE ALBAN – MITLA

 

Pour déguster un délicieux repas, il faut aller à Oaxaca. En général, le plan consiste à prendre un petit déjeuner copieux dans le marché couvert du «20 novembre» et de déjeuner dans un des restaurants de cuisine locale du centre. À chaque repas, une balade dans les rues du vieux Oaxaca est source de repos et d’inspiration (pas en plein été). Il ne faut surtout pas oublier de visiter l’ancien Couvent de Santo Domingo, le Musée des Arts Graphiques et le Musée d’Art Contemporain.

 

Les sites archéologiques de Monte Alban et de Mitla sont deux visites d’évidence los d’un séjour à Oaxaca. Bien que les structures d’origine aient souffert des affres du temps, il reste néanmoins quelques beaux vestiges des édifications originelles. Le premier site est situé à 10 kilomètres de la ville d’Oaxaca; il fut pendant bien longtemps le centre le plus puissant de la région. Le second site se trouve à 40 kilomètres, placé sous l’égide et le pouvoir des Zapotèques lors de la décadence de Monte Alban.

 

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

 

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

HUATULCO

 

MAZUNTE

 

N’importe quelle plage du Mexique peut satisfaire les amoureux du farniente au soleil, mais Huatulco propose également des greens de golfs, sept baies différentes à parcourir, des activités de plongée dans ses eaux cristallines ou faire du rafting sur la rivière locale. La nature s’émousse ici et là au gré de la côte, les plateaux de mer déclinés en diverses recettes rafraichissantes feront la joie des fins palais, tout dans une atmosphère paisible et bohême.

 

ÀMazunte, le terme éco-chic prend tout son sens. Le camaïeu de bleus de la mer et la jungle qui recouvre les versants des montagnes environnantes sont le théâtre parfait pour l’implantation des cabanes élégantes ou des différents restaurants de cuisine mexicaine ou française qui se vantent de servir la meilleure cuisine de la région. C’est à Mazunte que l’on peut se dorer au soleil, assister remiser ses complexes au placard pour passer une journée sur la plage de Zipolite.

 

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

 

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

CACAXTLA

     

Cacaxtla est un site archéologique de grande renommée de l’état de Tlaxcala mais, au-delà de l’architecture, ce qui attire l’œil c’est avant tout les peintures  de ses murs. Ce site conserve une des rares peintures murales préhispaniques les mieux conservées du pays actuellement. Les archéologues du site ont relevé le défi de trouver la manière de préserver les peintures d’origine de la détérioration naturelle (la menace des pluies et de l’air), d’où la présence de grands panneaux métalliques qui maintiennent le site à l’abri des intempéries dévastatrices.

     

VOIR PLUS D'ACTIVITÉS +

Expérience route


Go to R1

Vidéo


Etats qui composent la route

Michoacán

Voici l'un des états les plus variés de la république, où les traditions indigènes se sont conservées en parallèle à l'héritage espagnol. Ses charmes vont de la ville coloniale de Morelia, Patrimoine de l'Humanité, aux plages vierges comme Maruata, Nexpa ou Faro de Bucerias, en passant par les petits villages traditionnels qui encerclent le lac de Patzcuaro et le sanctuaire du papillon monarque. Le Michoacan a vu naître des personnages, qui ont changé la face du pays: les indépendantistes Jose María Morelos et Josefa Ortiz de Dominguez, ainsi que l'ex-président Lazaro Cardenas.

states

Guerrero

Commencer par où ? Par ses plages: la célèbre baie d'Acapulco en tête, puis Ixtapa et son sable fin ou Playa Paraiso (Plage Paradis) et sa jeune ambiance. Cet état, a vu naitre la plus éminente figure de la patrie, Vicente Guerrero. Guerrero a autant de villes historiques qu'une nature abondante. La région montagneuse est celle qui a le mieux conservé ses traditions et ses paysages: bois, vallées, vallons, cascades et fleuves, ainsi que les rites et les coutumes. Guerrero est un état riche en artisanat, et où il est possible de pratiquer des sports extrêmes.

states